Face à la SIG, le coeur n'a pas suffi (83-90)

Face à la SIG, le coeur n'a pas suffi (83-90)


Ambiance play-offs à Gaston-Médecin... Face à une très solide équipe de Strasbourg, dominatrice dans la raquette à l'image de son pivot croate Miro Bilan et clairement de retour sur le devant de la scène, la Roca Team a dû s'incliner (83-90). Mais quelle intensité en deuxième mi-temps ! Les joueurs de coach Z ont mis tout leur caractère dans la bataille pour tenter de renverser une situation très compliquée après une première mi-temps totalement à l'avantage de la SIG (30-45). Les supporters, eux aussi, ont tout donné pour pousser leur Roca Team. Revenue à - 6 (60-66), l'ASM a redonné l'espoir. L'exclusion de coach Mitrovic (2 fautes techniques) a eu le don de mettre en colère le chaudron rouge et blanc. Ambiance électrique à la fin ! Malgré deux T3 signés D.J. Cooper et Amara Sy, la SIG a gardé la main et fait la différence sur la ligne de réparation (25 lf sur 32 accordés, contre un petit 8/20 pour l'ASM). La Roca Team a manqué l'occasion d'occuper le fauteuil de leader avec Le Mans. Mais la saison est encore longue.

Les coups de coeur

- Le T3 de Sergiy Gladyr en ouverture du score pour l’ASM sur une passe de Robinson altruiste (3-2, 2e).

- L’infiltration en dribble + finition main gauche dans un trou de souris : signé Gerald Robinson of course (5-7, 4e).

- Le T3 de Robinson tenté et rentré des 8m pour stopper l’hémorragie (11-16, 8e)

- La passe de D.J. Cooper pour Elmedin Kikanovic à l'intérieur (petite merveille dans le rythme (13-18,10e)

- Le dunk de Christopher Evans sur une passe intérieure de Kikanovic (18-22, 12e)

-  Le retour explosif en 2e mi-temps de Gerald Robinson : 8 pts dont 2 réussites à 3 points en 90 secondes (38-45, 22e). Au total, 26 points à 8/10 pour Gerald !

- L’incroyable alley-oop dans les étoiles de Chris Evans sur un service depuis le corner de D.J. Cooper. Le clou de la soirée, sans doute (42-56, 27e)

- Le premier panier de Paul Lacombe en pénétration (47-60). Face à son ancien club, l'arrière de la Roca Team s'est libéré en seconde mi-temps pour donner toute sa mesure.

- Le T3 de l'espoir de Paul Lacombe (52-66, 30e), avant la pénétration de D.J. Cooper juste avant la fin du 3e QT (54-66). 

- L'énorme pressing défensif de la Roca Team pour 4 ballons récupérés dans le QT4. Et un dunk arrière de Chris Evans dans une ambiance des grands soirs (60-66, 32e). 

- La passe géniale de D.J. Cooper pour Kikanovic (62-68). Mais Kika a raté le "and one". Ce n'était vraiment pas sa soirée aux lancers (1/8).
  

Le MVP

Gerald Robinson signe la meilleure évaluation du match (24). Un festival d'adresse et un 6/7 à trois points comme record de carrière en ProA.

Ils ont dit

Olivier Basset (ent. adjoint de l'ASM): « Au début, on se laisse marcher dessus, avec notamment 10 rebonds offensifs pour la SIG. Strasbourg sera dans le Top 4 cette année. Mais les joueurs ont montré de l'orgueil pour revenir, le public nous a bien poussés, on n'a pas lâché jusqu’à la fin. L'entame de match nous pénalise mais on peut quand même tirer un coup de chapeau aux joueurs qui ont été chercher des ressources  ».

Georgi Joseph : « Cette défaite nous servira pour la suite. On n'était juste pas prêts au début, ils ont fait ce qu’ils ont voulu. Mais l’équipe a montré du caractère pour réagir. On arrive à se rapprocher de la SIG et ça se joue alors à peu de choses, on a manqué d'un peu de lucidité, on a fait des oublis sur les fins de possession. Il est vrai que l'équipe a fourni énormément d'efforts pour revenir dans cette partie, et on le paye un peu".

Vincent Collet (entraîneur de la SIG) : « On a pu s’appuyer sur un axe intérieur dominateur, clairement. Labeyrie et Bilan ont fait la différence. Dixon a eu un bon passage quand l’agressivité très forte de Monaco nous a fait perdre 4 balles en 2 minutes. Je note aussi le grand match de Zack (Wright), toujours précieux dans la construction. On a longtemps interdit l’accès au cercle à Monaco. C’est une victoire importante face à la meilleure équipe de ProA du moment. La SIG monte en régime ».

Zack Wright (meneur de la SIG) : "J’étais content de revenir ici, j’ai gardé de bons contacts. C’était un match intense, une grosse victoire pour nous. On progresse dans la cohésion. Je connais les gars, je savais que Monaco allait réagir à fond. S’ils avaient joué comme ça depuis le début, le match aurait été sans doute différent".


- La fiche technique.

A Monaco, salle Gaston-Médecin, SIG Strasbourg bat AS Monaco 90-83 (20-17, 25-17, 21-24, 24-29).
Arbitres : Collin, Kerisit, Bayot. 2880 spectateurs.

Monaco : 32 tirs sur 45 (11/26 à 3 pts), 8 lf sur 20, 29 fautes, 22 rebonds (Evans, 6), 20 passes (Cooper, 10), 20 balles perdues.
Marqueurs : Craft (2), Sy (8), Gladyr (6), Sylla (-), Robinson (25), puis Cooper (8), Lacombe (9), Kikanovic (13), Joseph (-), Evans (12). Ent. :  Z. Mitrovic.

SIG : 31 tirs sur 57 (3/14 à 3 pts), 25 lf sur 32, 27 fautes, 32 rebonds (Labeyrie, 9), 16 passes (Wright, 8) , 15 balles perdues.
Marqueurs : Wright (11), Labeyrie (14), Sy (6), Logan (15), Bilan (22), puis Atkins (4), Leloup (4), Dixon (14), Beyrhust (-), Cortale (-). Ent. : V. Collet.

http://www.lnb.fr/fr/Pro-A/200009/Resultat-match/7632/Monaco-Strasbourg

Сommentaires:

le tableau de tournoi

# LOGO CLUB MJ V D %
1108280  
2107370  
3106460  
4106460  
5106460  
6106460  
7106460  
8106460  
9105550  
10105550  
11105550  
12105550  
13104640  
14104640  
15104640  
16103730  
17102820  
18102820  
# LOGO CLUB MJ V D %
1660100  
265183.3  
364266.7  
462433.3  
562433.3  
662433.3  
762433.3  
861516.7  
# LOGO CLUB MJ V D %
1 11 10 1 91   
2 10 9 1 90   
3 10 8 2 80   
4 10 7 3 70   
5 10 7 3 70   
6 10 6 4 60   
7 10 6 4 60   
8 10 6 4 60   
9 10 5 5 50   
10 10 5 5 50   
11 10 4 6 40   
12 10 3 7 30   
13 10 3 7 30   
14 10 3 7 30   
15 10 2 8 20   
16 11 0 11 0   
170000  
180000